diffuseur – distributeur,
le spécialiste de la revue




Cahiers du Cinéma n°732

€5.90

Les Cahiers du Cinéma sont allés voir les jeunes acteurs français pour comprendre comment ils évoluent dans un système où les tournages et les temps de préparation sont toujours plus courts, le scénario roi, la concurrence rude, avec un phénomène de concentration sur les mêmes têtes. Car cette nouvelle génération est pleine d'acteurs que l'on « repère », comme on dit, que l'on suit, que l'on aime, que l'on veut revoir. Et on sent, à la vision des films, et encore plus à les entendre parler, à quel point ils ont envie de jouer, envie de responsabilité, de liberté et de création. L'idée de ce dossier est née de la rencontre le mois dernier avec la toute jeune Garance Marillier, actrice de Grave de Julia Ducournau, faisant état d'une nouvelle génération plus sauvage, plus corporelle, plus physique, citant comme modèles Soko et Adèle Exarchopoulos. Et à lister les noms, on s'aperçoit que le cinéma français est riche de figures insituables et inspirées?: Soko, entre musique et films, France et États-Unis?; Stacy Martin, révélée par Nymphomaniac et qu'on peine encore à voir comme française?; Raph, l'actrice-mystère de Ma Loute, qui vit toujours dans le Nord et se lance dans le métier. Qu'est-ce que le cinéma français va faire de ces apparitions spectaculaires?? C'est une question plus importante que de savoir le pitch du prochain projet d'untel. Même question pour Adèle Exarchopoulos après La Vie d'Adèle, ou pour les deux acteurs remarquables du dernier film d'Arnaud Desplechin. Que deviennent-ils?? Comment le cinéma français les accueille-t-il?? Ce dossier est aussi l'occasion d'avoir des nouvelles du travail de Lars von Trier, de Desplechin, de Dumont, de Kechiche, qui ont tous le génie du casting. Mais une fois qu'il est découvert ou lancé, que devient l'acteur?? Quelle capacité de désidentification de ces acteurs ont les réalisateurs (qui oublient parfois qu'ils sont avant tout «?directors?»)?? La parole des acteurs est souvent trop en retrait ou trop brève alors qu'ils ont beaucoup à nous dire sur l'état du cinéma. Mais aussi les agents, les écoles ou les directeurs de casting, sans lesquels on ne peut comprendre ce qu'est le métier aujourd'hui.

Quantité :
Max: 50
  • Modèle : Brochée 20 x 27- 94 p. /Mens.
  • Format : Revues
  • Editeur : Cahiers du Cinéma.




Date d'Ajout du produit :

DIF’POP’: 81 rue Romain Rolland, 93260 LES LILAS – 01.43.62.08.07 – nous contacter